En France, une personne sur trois pourrait échapper au cancer si les méthodes préventives étaient mieux connues. Qu’en sera-t-il des statistiques sur la planète ? En général, les cancers sont multifactoriels au point où leurs prévalences démuniraient si les facteurs sont connus. Sur ce, quelques conseils pour prévenir le cancer, vous sont décryptés ici.

L’alcool et le tabagisme

Pour commencer, environ 44 000 personnes perdent par an la vie à cause du cancer en France. Par ailleurs, sur le site https://www.anikodeneriaz.ch/principes  sont exposées les techniques pour corriger depuis le stade cellulaire, les dysfonctionnements qui retardent de vives réponses contre les cancers. Ces chiffres inquiétants sont imputables à une consommation de diverses drogues. En réalité, 90% des victimes du cancer du poumon, 50% des personnes souffrantes des cancers du pharynx, de la bouche et de l’œsophage sont toxicomanes.

Au regard de ces chiffres, le meilleur geste pour se prévenir est l’arrêt systématique de la prise du tabac sous toutes ses formes. Concernant l’alcool; il représente le deuxième facteur évitable après le tabagisme. Les études ont dans ce cadre prouvé qu’une petite quantité consommée est susceptible d’accroître ce risque. Pour cela, réduisez au maximum la consommation d’alcool sous toutes ses formes, car le type et la dose importent peu.

Réduire l’exposition aux rayons UV

Qu’ils soient d’origine artificielle ou naturelle, les rayons ultraviolets exposent la peau au cancer. En réalité, les personnes souffrantes de mélanomes qui sont des cancers de la peau ont triplé en 3 décennies. Parmi elles, 70% des cas sont dus à l’exposition en excès au soleil. Pour cela :

  • les expositions entre midi et 16 heures sont à éviter
  • vous devez veiller à limiter les expositions des adolescents
  • habillez-vous convenablement avant de passer au soleil
  • il est recommandé de faire usage d’une crème adaptée à votre peau
  • il faut appliquer ces crèmes après vos baignades.

À titre de complément, la surveillance de votre peau devra être confiée à un spécialiste. Afin qu’il détecte précocement les signes avant-coureurs d’un développement de cancer de la peau. Il en est de même, pour les autres types de cancer.